1. Le projet européen ne doit pas échouer

L’Union européenne menace de s’effondrer. Or, les pays européens n’arriveront à se faire entendre dans un monde en pleine mutation qu’en parlant d’une seule voix. Il est essentiel que tous ceux qui sont attachés au projet européen passent à l’action et montrent l’exemple. C’est le moment ou jamais de soutenir l’idée européenne !

2. C’est la paix qui est en jeu

L’Union européenne a toujours été avant tout une alliance pour assurer la paix. Celle-ci est aujourd’hui menacée aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur : nationalisme et protectionnisme progressent. Les sociétés s’éloignent les unes des autres. Les structures politiques et les alliances traditionnelles sont remises en question quand elles ne sont pas tout simplement dissoutes.

Si nous voulons continuer à vivre en paix, il faut que nous nous battions pour rester solidaires. Ne laissons pas l’Europe se fracturer!

[/vc_row]

3. Nous sommes tous responsables

Nous sommes tous responsables de l’échec ou du succès de notre avenir. Aucune excuse n’est recevable. Il est dangereux d’espérer simplement que tout ira bien. L’Europe a maintenant besoin de nous tous pour incarner les valeurs de dignité humaine, de liberté, d’égalité, de diversité politique et de solidarité. Nous devons nous opposer fermement aux tendances négatives et rétrogrades. La démocratie ne peut vivre qu’avec la participation active des citoyens. Ce ne sont pas les opposants à la démocratie qui peuvent la faire échouer, mais la passivité des démocrates. La pulsation doit se faire entendre.

4. Les droits fondamentaux et l’État de droit sont inaliénables

Dans plusieurs États membres de l’Union européenne, certains droits fondamentaux comme la liberté de la presse, la liberté d’expression et la liberté de réunion sont bafoués et l’État de droit est restreint. Nous ne pouvons pas accepter que ces valeurs sur lesquelles l’Europe s’est construite soient attaquées. Tous ensemble, nous devons garantir la séparation des pouvoirs et l’État de droit. Les États ne doivent pouvoir agir que sur la base de règles juridiques démocratiques et légitimes. Les tribunaux indépendants, la société civile et la presse doivent pouvoir exercer leur devoir de contrôle.

5. Associer liberté économique et responsabilité sociale

Le marché unique européen repose sur les principes de libre circulation des personnes, des services, des biens et des capitaux, qui garantissent les libertés individuelles et notre bien-être. Cependant, seule une économie durable peut-être viable.

Pour renforcer la solidarité au sein de l’Union européenne, il faut également travailler au rapprochement des niveaux de vie et à l’égalité des chances entre les différents pays européens.

6. Des réformes sont nécessaires

L’Union européenne doit continuer à exister pour pouvoir être améliorée. Et sans améliorations, elle ne pourra pas continuer à exister. Les citoyens doivent pouvoir participer activement aux processus de réforme pour que l’unité européenne soit soutenue par tous. Pour que les citoyens adhèrent de nouveau au projet européen, un grand débat public sur les enjeux européens fondamentaux doit avoir lieu. Les inquiétudes et leurs causes doivent être entendues et comprises. Il faut être clair et crédible ! L’idée européenne doit être compréhensible et accessible à tous.

7. Diversité et vie en commun

La diversité au sein de l’Europe est magnifique. Conserver cette diversité et nos différences régionales doit être au cœur du projet européen. Mais beaucoup de choses unissent également les Européens : si l’histoire de chaque pays est unique, elle ne peut s’écrire sans celle des autres pays européens. Depuis toujours, les langues et les cultures européennes se sont influencées mutuellement, et elles continueront à le faire à l’avenir. Diversité et communauté ne sont donc pas contradictoires : personne ne doit être obligé de choisir entre une identité régionale, nationale ou européenne!

8. Renforcer l’identité européenne

C’est le sentiment d’appartenance qui fait vivre l’Europe. Il nous faut faire vivre une société civile européenne ! Nous devons apprendre à penser « européen » et être conscients que nous sommes directement concernés par ce qui se passe chez nos voisins européens. Cela nécessite une conscience publique qui dépasse les frontières. Plus nous favoriserons la compréhension linguistique et culturelle, mieux nous pourrons nous comprendre mutuellement. Il faut entre autres une couverture médiatique équilibrée et compréhensible des sujets européens. Nous avons besoin d’avoir une vision européenne globale et non pas uniquement nationale des choses.

9. Relevons-nous, soyons actifs, allons voter !

Redonnons à l’idée européenne la place qui lui revient. Réveillons la majorité silencieuse. Nous sommes convaincus que l’idée européenne compte plus de défenseurs que d’opposants.

Défendez l’Europe, discutez. Allez voter et donnez votre voix aux partis pro-européens.

10. Tout le monde peut participer — et le devrait !

Pulse of Europe est une initiative de la société civile européenne, non partisane et indépendante. Toutes celles et ceux qui approuvent l’idée européenne sont invités à se joindre à nous. La pulsation européenne doit se faire entendre.

Let’s be the Pulse of Europe!